Deuxième phase de l’exercice militaire franco-indien, Varuna 19.2 [en]

L’Inde est un partenaire stratégique de la France depuis plus de vingt ans, cette coopération fait l’objet d’un dialogue récurrent et d’exercices militaires bilatéraux réguliers.

JPEG

Du 22 au 25 mai 2019, l’exercice de lutte anti-sous-marine Varuna 19.2 a réuni un sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) de la Marine Nationale actuellement déployé en océan Indien et un sous-marin de la marine indienne. Organisé sous le contrôle opérationnel d’ALINDIEN, cet exercice était l’occasion de renforcer nos capacités d’action conjointe dans un domaine essentiel et stratégique tout en démontrant le haut niveau d’interopérabilité atteint.

Cet entraînement majeur a cumulé plus de 35 heures de combat de lutte sous-marine. Les exercices de niveau supérieur ont permis d’entrainer les deux équipages à la détection, au pistage et à l’attaque en plongée tout en conservant la maîtrise des espaces maritimes et de leur environnement.

Dans le cadre de l’exercice Varuna.19.1 avec le groupe aéronaval, le sous-marin français avait déjà conduit un exercice avec un sous-marin indien d’une durée de 7 heures. Varuna 2019.2 vise donc à approfondir cette première interaction dans un nouvel environnement.

L’Inde est un partenaire stratégique de la France depuis plus de vingt ans, cette coopération fait l’objet d’un dialogue récurrent et d’exercices militaires bilatéraux réguliers.

Avec près de 650 militaires déployés, les FFEAU constituent l’une des bases opérationnelles avancées françaises à l’étranger. A ce titre, elle appuie les moyens militaires français déployés dans le Golfe arabo-persique et le Nord de l’océan Indien. Grâce à ses conditions d’aguerrissement, elle permet également d’entraîner les militaires français aux actions de combat en zone désertique et en zone urbaine. En tant que commandant de la zone maritime océan indien (ALINDIEN), le COMFOR FFEAU exerce son autorité sur une zone maritime s’étendant du Sud du canal de Suez à l’Ouest, et à l’Est jusqu’aux limites Ouest des eaux de la Birmanie, de l’Indonésie et de l’Australie. Il y promeut la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales.

Dernière modification le 21/06/2019

haut de la page