Signature d’accords CNES-ISRO et CNES-TeamIndus

Le Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International M. Jean-Marc Ayrault renforce la coopération spatiale franco-indienne.

Signature des accords CNES- ISRO et CNES-TeamIndus en sa présence.

Bangalore, le 9 janvier 2017

M. Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères et du Développement international, effectue une visite de quatre jours en Inde (du 8 au 11 janvier 2017) afin de renforcer les liens bilatéraux entre la France et l’Inde. Il a commencé sa visite à Bangalore où il a consacré l’après-midi du 9 janvier à la coopération spatiale, une coopération historique et dynamique entre la France et l’Inde qui s’étend sur plus de 50 ans et est l’une des pierres angulaires du partenariat stratégique franco-indien.

M. Ayrault, accompagné de M. Jean-Yves Le Gall, président de l’Agence spatiale française (CNES), a été reçu par M. A. S. Kiran Kumar, Président de l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO). En présence de Monsieur le ministre, M. Kiran Kumar et M. Le Gall ont conclu un partenariat entre les deux agences dans le domaine des technologies lanceurs.

A cette occasion, M. Kiran Kumar a organisé pour la délégation française une visite guidée de la salle de contrôle des lancements de satellites. C’est depuis ce centre de contrôle ISRO de dernière génération que les missions spatiales indiennes sont surveillées, y compris les deux satellites franco-indiens actuellement en orbite pour la collecte de données sur les changements climatiques.

M. Ayrault a ensuite rencontré M. Rahul Narayan, PDG de la start-up indienne "NewSpace", Axiom Research Labs. Cette start-up a mis au point TeamIndus, la seule équipe indienne en compétition pour le Google Lunar XPRIZE, un concours mondial pour les ingénieurs et les entrepreneurs qui développent des méthodes peu coûteuses d’exploration spatiale robotique. 20 millions de dollars seront accordés à la première entreprise privée capable de faire atterrir un module sur la Lune, d’y faire évoluer un rover pendant au-moins 500 mètres et de renvoyer vers la Terre les données recueillies. Alors que TeamIndus se prépare à concevoir un rover tout-terrain d’ici fin 2017 pour cette mission lunaire, l’Agence spatiale française (CNES) lui fournira des caméras.

En participant au premier alunissage privé de l’Histoire, le CNES envoie pour la première fois de la technologie française sur la Lune.

La coopération spatiale franco-indienne

L’espace est un domaine prioritaire du partenariat stratégique établi depuis 1998 entre les gouvernements français et indien. La coopération spatiale entre les deux pays, qui remonte à 1964, est l’une des plus anciennes et des plus significatives des collaborations menées par l’Inde avec un pays européen. ISRO est le deuxième partenaire de l’Agence spatiale française en termes de volume après la NASA. De taille comparable et partageant des objectifs similaires, les programmes spatiaux des deux pays sont complémentaires. Le renforcement du partenariat CNES-ISRO permettra à la France de bénéficier du modèle indien de rationalisation des coûts des programmes spatiaux.

La participation du CNES à TeamIndus montre la diversification des partenariats du CNES en Inde et s’inscrit dans la volonté du CNES de se placer au plus près des nouveaux acteurs spatiaux relevant du mouvement NewSpace. L’Inde constitue l’un des pôles les plus prometteurs du NewSpace, mouvement originaire de Californie qui, en démocratisant l’accès aux applications de l’espace, est en passe de rebattre les cartes de l’activité spatiale traditionnelle.

Les caméras CASPEX

Le CNES fournira deux micro-caméras de dernière génération fabriquées par l’industriel 3DPlus, une technologie dans laquelle la France est leader mondial. Les caméras CASPEX, qui effectueront leur premier vol à bord de cette mission, permettent de gagner un facteur 10 sur le volume d’un imageur optique. Elles seront « les yeux » du rover de la mission indienne. A la suite de cette mission, les caméras CASPEX équiperont le prochain rover martien de la NASA dans le cadre de la mission Mars 2020.

Dernière modification le 05/06/2017

haut de la page