Renforcement de la coopération spatiale franco-indienne

Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International, a assisté à la signature de nouveaux accords entre le CNES et l’agence spatiale indienne, ISRO, ainsi qu’entre le CNES et la start-up leader du NewSpace indien, TeamIndus.

Bangalore, le 9 janvier 2017

Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, en visite en Inde du 8 au 11 janvier, a consacré l’après-midi du 9 janvier à Bangalore à la coopération spatiale, une coopération dynamique entre la France et l’Inde datant de plus de 50 ans, qui constitue l’un des piliers du partenariat stratégique franco-indien.

Jean-Marc Ayrault, accompagné de Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d’études spatiales (CNES), a été reçu par A. S. Kiran Kumar, Président de l’agence spatiale indienne ISRO. En sa présence, les présidents d’ISRO et du CNES ont conclu un partenariat entre les deux agences dans le domaine des technologies de lanceurs.

Jean-Marc Ayrault a visité la salle de contrôle des lancements de satellites, qui assure également la supervision des missions spatiales franco-indiennes, y compris les deux satellites franco-indiens actuellement en orbite pour la collecte de données sur le changement climatique.

Jean-Marc Ayrault a également visité les locaux de TeamIndus, émanation de la start-up Axiom Research Labs, un des leaders du NewSpace indien. L’Inde constitue l’un des pôles les plus prometteurs du NewSpace, un mouvement originaire de Californie qui, en démocratisant l’accès aux applications de l’espace, est en passe de rebattre les cartes de l’activité spatiale traditionnelle.

TeamIndus conçoit sa mission lunaire dans le cadre du Google Lunar X-Prize, qui dotera de 20 Millions de $ la première société privée capable de faire atterrir un module sur la Lune, d’y faire évoluer un rover et de renvoyer vers la Terre les données recueillies. Avec un lancement prévu fin 2017, la mission indienne fait aujourd’hui la course en tête.

Le CNES fournira deux micro-caméras de dernière génération fabriquées par l’industriel 3DPlus, une technologie dans laquelle la France est leader mondial. Les caméras CASPEX, qui effectueront leur premier vol à bord de cette mission, permettent de gagner un facteur 10 sur le volume d’un imageur optique. Elles seront « les yeux » du rover de la mission indienne.

Ce rapprochement montre la diversification des partenariats du CNES en Inde et s’inscrit dans la volonté du CNES de se placer au plus près des nouveaux acteurs spatiaux relevant du mouvement NewSpace.

L’accord de coopération portant participation de la France à travers le CNES à la mission lunaire indienne Team Indus a été signé en présence de Jean-Marc Ayrault. En participant au premier alunissage privé de l’histoire, le CNES envoie pour la première fois de la technologie française sur la Lune.

A la suite de cette mission, les caméras CASPEX équiperont le prochain rover martien de la NASA dans le cadre de la mission Mars 2020.

Dernière modification le 13/01/2017

haut de la page