Projet de 6 EPR à Jaitapur : EDF remet son offre engageante à la partie indienne

EDF remet à l’exploitant nucléaire indien NPCIL l’offre technico-commerciale engageante française en vue de la construction de six EPR sur le site de Jaitapur.

Le 22 avril 2021, EDF a remis à NPCIL l’offre technico-commerciale engageante française pour la fourniture des études d’ingénierie et des équipements en vue de la construction de six (6) réacteurs de type EPR sur le site de Jaitapur, dans l’Etat du Maharashtra en Inde. Ce jalon majeur pour EDF, ses partenaires et l’industrie nucléaire française permet d’engager les discussions en vue de la convergence sur un accord cadre engageant dans les prochains mois.

JPEG

L’offre est l’aboutissement d’un travail conjoint mené avec NPCIL suite à la signature de l’accord industriel - Industrial Way Forward Agreement - du 10 mars 2018 à Delhi en présence du Premier Ministre de la République de l’Inde et du Président de la République Française, et à la remise d’une offre non-engageante d’EDF fin 2018. Sur cette base, l’offre d’EDF et de ses partenaires comprend :

- la configuration technique détaillée, tenant compte des éléments transmis par NPCIL sur les conditions du site de Jaitapur et des travaux approfondis menés conjointement entre EDF et NPCIL ;

- les conditions commerciales détaillées associées pour la fourniture des études d’ingénierie et des équipements pour six (6) réacteurs de type EPR.

L’offre repose sur la complémentarité des compétences d’EDF et de NPCIL, et s’inscrit dans une logique de partenariat de long terme entre les filières nucléaires française et indienne. Elle présente les caractéristiques suivantes :

- EDF intervient en tant que fournisseur de la technologie EPR : à ce titre, EDF fournit les études d’ingénierie et les équipements en vue de la construction des six réacteurs. Le Groupe s’appuie sur le savoir-faire de sa filiale Framatome pour la fourniture des éléments des six (6) chaudières nucléaires et s’associe à son partenaire historique GE Steam Power pour la fourniture des éléments des six (6) îlots conventionnels qui seront tous équipés de la turbine à vapeur française ArabelleTM ; EDF est garant de la performance de chacune des 6 unités EPR, selon des conditions spécifiques et sur une durée limitée ; enfin, EDF assure la formation des futures équipes d’exploitation de NPCIL. EDF n’est ni investisseur dans le projet ni en charge de la construction.

- NPCIL est responsable de la construction et de la mise en service de chacune des six (6) unités de la centrale nucléaire de Jaitapur ainsi que de l’obtention de l’ensemble des autorisations et certifications requises en Inde, dont l’agrément de la technologie EPR par l’autorité de sûreté indienne, en tant que propriétaire et futur exploitant de la centrale ; durant la phase de construction, NPCIL pourra bénéficier d’une assistance d’EDF et de ses partenaires, notamment concernant le retour d’expérience des autres projets EPR.

En cohérence avec les programmes nationaux « Make in India » et « Skill India », et dans l’intérêt industriel du projet, EDF et ses partenaires visent également à favoriser la participation des industriels indiens. Dans cette optique, le groupe EDF déploie une stratégie qui s’appuie sur :

- un travail approfondi d’identification des entreprises indiennes pouvant devenir des fournisseurs d’équipements pour le projet ; à date, environ 200 entreprises ont d’ores et déjà été pré-qualifiées ;

- la création d’une plateforme d’ingénierie en Inde, notamment pour la réalisation d’études détaillées d’ingénierie et des plans d’exécution ;

- le lancement d’une étude de pré-faisabilité, menée par EDF, l’I2EN (Institut international de l’énergie nucléaire et VJTI (Veermata Jijabai Technological Institute) pour la mise en place d’un Centre d’Excellence pour la formation d’ingénieurs et de techniciens visant à accompagner le développement des compétences nécessaires à la réalisation du projet.

Les retombées socio-économiques du projet en Inde seraient significatives, avec la création d’environ 25 000 emplois locaux par paire d’EPR pour la seule phase de construction, sans compter les dizaines de milliers d’emplois indirects et induits. L’exploitation des 6 unités EPR entraînerait par ailleurs la création de l’ordre de 2 700 emplois permanents. Le projet générerait également d’importantes retombées économiques pour la filière nucléaire française sur toute la durée du projet (environ 15 ans), avec la création de plusieurs dizaines de milliers d’emplois au sein d’une centaine d’entreprises impliquées.

Le projet de centrale nucléaire de Jaitapur est un pilier de la coopération bilatérale entre la France et l’Inde : d’une puissance installée de 9,6 GWe, la centrale serait la plus puissante du monde ; elle produirait jusqu’à 75 TWh par an et couvrirait la consommation annuelle de 70 millions de foyers indiens, tout en évitant l’émission d’environ 80 millions de tonnes de CO2 par an [1].

Jean-Bernard Lévy, Président Directeur Général du Groupe EDF a déclaré  : « La remise de l’offre technico-commerciale engageante d’EDF pour le projet Jaitapur est une étape majeure pour le Groupe et la filière nucléaire française. Ce jalon clé a pu être atteint grâce à la relation de confiance que nous entretenons avec notre partenaire indien, à l’excellente collaboration et à la mobilisation continue des équipes d’EDF et de NPCIL. Les étapes franchies jusqu’ici préparent le succès futur de ce projet phare pour nos deux nations, et l’établissement d’un partenariat de long terme dans le nucléaire civil entre nos deux filières d’excellence. En tant que leader des solutions énergétiques bas-carbone et premier exploitant nucléaire au monde, nous sommes fiers d’accompagner l’Inde dans ce projet d’envergure qui illustre la détermination du gouvernement indien à atteindre 40% d’énergies sans CO2 dans son mix énergétique d’ici 2030, un engagement qui entre en parfaite résonance avec la Raison d’Etre du groupe EDF ».

(1) Calcul d’émissions sur la base d’un référentiel charbon à 1000gCO2/KWh. Les émissions évitées sont de 53Mt CO2/an sur la base du mix moyen indien AIE 2017.

Dernière modification le 23/04/2021

haut de la page