Opération de rapatriement des touristes français

La crise du coronavirus a bloqué plus de 2000 touristes français en Inde (100 000 de par le monde). Le consulat général a consacré beaucoup d’efforts à leur porter assistance puis a organisé leur rapatriement, par un vol spécialement affrété.

Le "lockdown" en Inde, comme les mesures de confinement en France, a empêché beaucoup de touristes de rentrer chez eux.

Le Consulat général s’est réorganisé de manière à ouvrir une ligne téléphonique d’urgence pour porter assistance aux Français de passage et pour les localiser. Deux premiers groupes de personnes prioritaires de par leur âge et leur condition physique a pu être rapatrié vers l’Europe, le 31 mars, à partir de Hyderabad et de Bangalore, sur un vol spécial allemand.

Le reste des personnes souhaitant quitter l’Inde a pu être rapatrié le 4 avril au départ de Bangalore, au terme d’une opération rendue complexe par les contraintes de circulation.

Grâce à l’aide apportée par les autorités du Karnataka et le groupe hotelier Accor, qui a hébergé la première phase de l’opération d’évacuation, ce rapatriement s’est très bien passé.

Toute l’équipe du consulat a contribué à l’organisation et la mise en oeuvre de cette opération très spéciale, qui nous a amené à voir l’aéroport de Kempegowda de manière insolite : à 3 heures du matin, entièrement vide et ouvert juste pour le groupe de 70 personnes qui allait monter dans l’avion Air India spécialement affrété. Ce vol est ensuite parti vers Kochi et Bombay, où sont montés d’autres passagers pour la France.

Pour beaucoup de passagers, c’était un soulagement de rentrer en France, même si plusieurs se sont promis de revenir, dans des circonstances plus favorables, en Inde bientôt.

Dernière modification le 25/05/2020

haut de la page