Les marines française et indienne lancent l’exercice bilatéral, Varuna

La première partie de l’exercice conjoint naval entre les marines nationales française et indienne, Varuna 19.1, a été lancé le 1er mai au large de l’état indien de Goa et terminera le 10 mai 2019.

Indo-French joint naval exercise Varuna 2019

New Delhi, le 1 Mai 2019

Le groupe aéronaval composé du porte-avions Charles de Gaulle, de la frégate anti-aérienne FDA Forbin, des frégates anti-sous-marines FREMM Provence et FASM Latouche Tréville, d’un sous-marin, et du bâtiment de ravitaillement, BCR Marne, participent du côté français à la 17ième édition de Varuna. La marine indienne a déployé, pour sa part, le porte-avions INS Vikramaditya, la frégate anti-aérienne INS Chennai, la frégate anti-sous-marine INS Tarkash, le sous-marin INS Shankul, et le bâtiment de ravitaillement INS Deepak.

L’exercice se déroule en deux phases : la première au port de Goa avec des visites croisées, des rencontres et des échanges professionnels, ainsi que d’événements sportifs ; et la deuxième à la mer, comprenant de divers exercices constituant l’éventail des opérations maritimes.

La deuxième partie, Varuna 19.2, se tiendra au large de Djibouti en fin-mai.

Lancé en 1998 et baptisé « Varuna » en 2001, ces exercices navals bilatéraux constituent un élément essentiel du partenariat stratégique franco-indien. Ayant gagné en ampleur et en complexité au cours des années, cet exercice illustre les liens forts entre les deux pays, en conformité avec la Vision stratégique commune de la coopération franco-indienne dans la région de l’océan Indien, signée entre le Premier Ministre de l’Inde et le Président de la République, lors de la visite d’Etat de ce dernier en mars 2018. L’exercice Varuna vise à renforcer l’interopérabilité des deux marines et à favoriser la coopération réciproque au travers des échanges de bonnes pratiques afin de pouvoir mener des opérations conjointes. Cet exercice souligne les intérêts communs et l’engagement des deux pays afin de promouvoir la sécurité maritime.

Dernière modification le 08/05/2019

haut de la page