Lancement de France Alumni à Bangalore

Discours de M. Jean-Marc Ayrault, Ministre des affaires étrangères et du Développement international.

Bengaluru, le 8 janvier 2017

Monsieur le Président,
Messieurs les directeurs,
Messieurs les professeurs,
Chers étudiants, chers Alumni,

Je veux tout d’abord vous dire ma joie d’être avec vous aujourd’hui, dans ces magnifiques locaux de l’Alliance française, lieu de rencontre des cultures françaises et indiennes depuis près de 50 ans. C’est aujourd’hui la première étape de ma visite en Inde. Je suis heureux de commencer par ce moment de rencontre avec la jeunesse indienne, en lançant avec vous la plateforme France Alumni à Bangalore.

La France et l’Inde partagent cet objectif de promouvoir l’éducation et le développement des compétences de leurs jeunesses. Comme l’Inde, la France démocratise l’accès à l’enseignement supérieur et entend en améliorer sans cesse la qualité.

Partout sur la planète, la mobilité étudiante internationale est devenue un enjeu de premier plan. Cette mobilité est un gage de liberté. Elle est, dans le monde ouvert qui est le nôtre, une étape fondamentale dans la construction du parcours des jeunes adultes que vous êtes. Une expérience unique d’enrichissement à travers la découverte d’une culture différente. Vous, étudiants du XXIème siècle, êtes les héritiers des jeunes Anglais du XVIIIe qui accomplissaient le « grand tour », ce voyage de formation où l’on sortait des sentiers battus pour découvrir le monde. C’est ainsi que les peuples se découvrent et tissent le fil de l’amitié.

Cette mobilité étudiante internationale connait une croissance exponentielle : de 4 millions d’étudiants internationaux en 2012, elle devrait passer à 8 millions en 2020. Près de 300 000 étudiants étrangers rejoignent la France chaque année et découvrent une forme d’éducation « à la française », une éducation héritée des Lumières, qui mêle exigence intellectuelle et esprit critique.
Nous sommes le 3e pays d’accueil des étudiants en mobilité et le premier pays d’accueil non anglophone. C’est pour nous une grande fierté.

La présence d’étudiants étrangers est une chance pour la France. Ces futurs ambassadeurs de la langue, de la culture et de l’excellence française sont une richesse. Le lien d’esprit et de cœur que les étudiants étrangers nouent avec la France, la France le noue en retour avec eux. Ces échanges favorisent une meilleure compréhension du monde et cultivent la tolérance qui est au cœur de nos démocraties. Vous êtes les meilleurs ambassadeurs de notre pays dans le monde.

En 2016, 4000 étudiants indiens se sont rendus en France. C’est 50 fois plus qu’il y a 20 ans. C’est encore très insuffisant au regard de la qualité des relations qu’entretiennent nos deux grands pays. Nous devons faire plus. Le président Hollande et le premier ministre Modi ont décidé que l’enseignement supérieur et les échanges d’étudiants seraient une dimension essentielle de notre partenariat. J’ai fixé comme objectif que la France accueille 10 000 étudiants indiens par an d’ici 2020. Cet objectif est ambitieux, mais il est à notre portée.

Ici, à Bangalore, où se trouvent certains des plus beaux fleurons de l’enseignement supérieur indien, je veux rappeler les priorités de la France depuis plusieurs décennies dans ce domaine. Ces priorités, ce sont le partage et l’excellence.

Le partage, tout d’abord. La France a fait le choix de l’égalité des chances, le choix d’un accès à son enseignement supérieur public ouvert à tous et au même coût. L’Etat prend en charge une très grande partie des frais de scolarité afin de permettre à chacun d’accéder à la meilleure formation possible. Ces frais d’accès à l’université restent peu élevés et sont identiques pour les étudiants français et pour les étudiants étrangers.

Tout en continuant à renforcer notre offre de formation en anglais, nous souhaitons promouvoir davantage nos formations en français. Etudier en français est un atout pour les étudiants qui ont ainsi accès au monde francophone, à sa culture, ses réseaux et ses entreprises.

L’ouverture de notre système éducatif ne se fait pas au détriment de sa qualité. Bien au contraire ; notre système d’enseignement supérieur et de recherche est guidé par sa volonté d’excellence – les nombreux prix qui distinguent chaque année la recherche française en témoignent. Cette quête d’excellence se retrouve aussi dans la qualité des enseignements dispensés dans les universités et grandes écoles françaises. Elle permet à nos entreprises de développer des produits et services innovants et compétitifs. Elle leur permet aussi d’accueillir de très nombreux collaborateurs étrangers, et de s’implanter à l’étranger. C’est le cas en Inde, avec plus de 400 entreprises françaises et plus de 1000 implantations dans le pays, actives dans des secteurs aussi divers que l’énergie, les transports, le spatial, les services. Demain, c’est de vous, jeunes diplômés, dont ces entreprises auront besoin.

Nous avons souhaité créer un réseau des anciens étudiants en France pour leur permettre de rester en contact avec notre pays : avec la langue et la culture françaises, avec leur université d’accueil, avec leurs amis français. A travers France Alumni, nous souhaitons que notre attractivité universitaire se poursuive en aval de l’expérience des étudiants en France, parce que ce sont eux nos meilleurs porte-paroles.

Le projet France Alumni développé par Campus France et lancé fin 2014 à l’échelle mondiale a déjà été déployé dans plus de 70 pays sur les cinq continents, avec plus de 35 000 Alumni d’ores et déjà connectés.

Cette plateforme est ouverte à tous ceux qui, comme vous, ont choisi d’étudier en France et qui veulent prolonger leur expérience française. France Alumni n’ambitionne pas seulement de réunir les étudiants autour d’un établissement. Elle ambitionne de les rassembler autour d’une expérience : celle de la mobilité internationale.

Je vous invite à créer votre profil et à rejoindre la communauté de ceux qui partagent cette expérience des études en France. Nous mettrons tout en œuvre pour faire vivre et fructifier ce réseau. Il vous appartient désormais, c’est à vous d’en faire le meilleur usage !

Etre avec vous en ce début d’année pour parler de voyage, de jeunesse et d’amitié, c’est une façon de réaffirmer notre ouverture au monde, de réaffirmer notre idéal commun de liberté. J’y vois un beau message d’entraide et de vitalité. J’y vois un message d’ambition et d’espoir.

Je vous remercie.

Dernière modification le 05/06/2017

haut de la page