La France livre son premier Rafale à l’Inde [en]

Communiqué du Ministère des Armées.

Mérignac, France - 8-9 octobre 2019

► Florence Parly, ministre des Armées, s’est rendue aujourd’hui à Bordeaux sur le site de Dassault Aviation pour la cérémonie de remise du 1e Rafale à l’Inde.

► Première livraison d’une série de 36 appareils à venir, cette étape symbolise l’excellente relation entre la France et l’Inde.

Le ministre indien de la Défense de la République de l’Inde, Monsieur Rajnath Singh, a effectué une visite en France les 8 et 9 octobre 2019 à l’occasion de la remise du premier avion Rafale à l’Inde.

Cette visite était marquée par une cérémonie sur le site de Dassault Aviation à Mérignac. La ministre des Armées, Madame Florence Parly, y a reçu Monsieur Rajnath Singh en présence du Président directeur-général Monsieur Eric Trappier.

Ce déplacement est une étape majeure dans la relation avec l’Inde, l’un des principaux partenaires stratégiques de la France en Indopacifique. Dans les années à venir, 36 avions Rafale seront livrés à l’Inde dans le cadre de l’accord intergouvernemental signé le 23 septembre 2016 entre les gouvernements français et indien.

À l’issue de la cérémonie de remise du Rafale, les deux ministres se sont entretnus dans le cadre du second dialogue annuel de défense franco-indien. Ils ont abordé les nombreuses perspectives de la coopération de défense bilatérale déjà riche, ainsi que les enjeux de sécurité dans l’espace Indopacifique, pour lesquels la France a récemment publié sa stratégie de défense.

Discours de Mme Florence Parly, ministre des Armées

– Seul le prononcé fait foi –

Monsieur le ministre,
Monsieur le préfet,
Monsieur l’ambassadeur de France en Inde,
Monsieur le président,
Officiers, sous-officiers, aviateurs,
Mesdames et messieurs,

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres.

Ce n’est pas un jour comme les autres, car c’est la première fois que j’ai le plaisir d’accueillir et de rencontrer Monsieur Rajnath Singh, ministre de la défense de la République de l’Inde. Monsieur le ministre, votre présence à nos côtés aujourd’hui est un honneur. Soyez le bienvenu, ainsi que toute votre délégation.

Quel cadre plus approprié, pour vous accueillir, que le site de Dassault Aviation, et quel jour plus propice, que celui où votre pays se voit remettre les clés du Rafale : le meilleur avion de chasse du marché, l’outil par excellence de supériorité aérienne, de protection de votre territoire et de vos populations, en somme, l’outil par excellence de souveraineté.

Quel meilleur jour en effet que ce 8 octobre, qui est l’anniversaire des forces de l’armée de l’air indienne, lesquelles fêtent aujourd’hui 87 années au service de leur pays. Ce 8 octobre, jour auspicieux entre tous, puisque c’est celui de la fête hindoue Dussehra, célébrée aux quatre coins du monde ; gage des succès, gage de la fortune des armes.

Tout cela, ce ne sont pas des coïncidences. C’est avant tout le reflet de l’importance capitale que revêt pour nous la relation avec l’Inde. La France a eu l’occasion de l’exprimer à nouveau lorsque le Président de la République a reçu le Premier ministre Narendra Modi à Paris et à Biarritz. Nous avons fait le choix de l’Inde. C’est un choix de la raison, et un choix du coeur.

Le choix de la raison, le Président de la République en a bien expliqué les ressorts dans son discours de Garden Island en Australie. Dans une région troublée où ressurgissent les logiques de puissance, nous faisons le choix de la démocratie, le choix du multilatéralisme, le choix de l’ordre international basé sur les règles et le droit. Nous faisons aussi le choix de la médiation, de l’équilibre, de la stabilité.

Quant au choix du coeur, permettez-moi de l’exprimer aujourd’hui : nos deux nations ont bien des affinités, à commencer par le goût de l’indépendance et de la souveraineté ; elles ont des liens culturels et d’amitié qui vont bien au-delà des froids calculs stratégiques ; et elles ont en partage un même attrait pour les choses de l’esprit – Aragon ne parlait-il pas de parfum d’Inde pour évoquer la spiritualité ?

Ce choix réciproque que nous avons fait, rien ne l’incarne mieux que le Rafale. Car qu’est-ce que le Rafale ? c’est le meilleur de la technologie française que mon pays met à la disposition de l’Inde.

C’est la force du retour industriel, qui permettra à l’Inde de renforcer nettement sa base technologique et développer ses compétences. La France, plus qu’aucun autre pays, comprend cette nécessité. Nous sommes pleinement engagés dans l’initiative « Make in India », ainsi que dans l’intégration plus poussée des constructeurs indiens dans nos chaînes d’approvisionnement mondiales.

Ne nous y méprenons pas : ce n’est pas une épiphanie récente. Le Make in India est une réalité pour l’industrie française depuis plusieurs années, notamment pour les équipements de défense tels que les réacteurs, les hélicoptères, les missiles ou encore les sous-marins. Près de 60 entreprises aéronautiques françaises sont déjà installées en Inde et y ont non seulement des bureaux, mais aussi des centres de Recherche & Développement ainsi que des usines de production. Ce nombre ne cesse de croître et demain, d’autres entreprises françaises viendront soutenir le Make in India. Mais nous espérons développer encore tout cela bien davantage.

Regardons au-delà à présent : en choisissant le Rafale, vous n’avez pas seulement choisi un avion de chasse aux performances inégalées. En choisissant le Rafale, vous avez fait le choix d’approfondir encore notre partenariat militaire. Et dans ce domaine, les perspectives sont infinies. Je pense aux exercices communs, aux coopérations multiples dans l’océan indien, mais aussi dans les cieux proches et lointains.

Le ciment de tout cela est la confiance extraordinaire qui nous lie. Et croyez-moi, je ferai tout, pour ce qui nous concerne, pour que nous en soyons dignes. Nous serons à la hauteur. Les Armées seront à la hauteur. Dassault Aviation sera à la hauteur.

Nous serons particulièrement attentifs au respect des échéances contractuelles. 36 Rafale doivent être livré entre 2019 et 2022. Ce premier avion livré dans les temps aujourd’hui est donc le premier d’une longue série que nous avons bien l’intention de livrer dans les mêmes conditions. Nous y veillerons, car la France est déterminée à soutenir l’Indian air Force afin qu’elle puisse tirer le meilleur parti du Rafale le plus rapidement possible.

Je le disais à l’instant, vous avez fait le choix d’un partenariat profond, et donc nous n’en resterons pas aux simples livraisons. Notre démarche s’inscrit dans une coopération plus large avec la formation de près de 200 militaires de l’armée de l’air indienne aussi bien en France qu’en Inde.

Tout cela requerra des efforts de la part de chacun d’entre nous. Mais combien d’efforts ont déjà était faits pour en arriver à cette belle cérémonie. Et dans toute cérémonie, il me paraît bon de commencer par la gratitude.

Je souhaite chaleureusement remercier et féliciter toutes les équipes qui ont tant travaillé pour que nous puissions nous réunir aujourd’hui. Nous célébrons la première étape d’un périple qui nous permettra de « toucher le ciel en pleine gloire », un dessein si cher à l’armée de l’air indienne.

Aujourd’hui n’est définitivement pas un jour comme les autres : c’est un grand jour pour nos deux pays. Un grand jour dans l’histoire de notre coopération industrielle mais aussi un jour de grand symbole, celui d’un nouveau souffle, d’un nouvel élan à notre histoire commune.

Vive l’amitié franco-indienne !

Dernière modification le 10/10/2019

haut de la page