Inde

Déclaration de la porte-parole du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

Paris, le 20 juillet 2018

Q - Le Président du Parti National du Congrès, M. Rahul Gandhi, a déclaré ce matin devant le Parlement Indien "I met the President of France. I asked him about the secrecy clause and he denied that any such clause exists in the agreement. He told me so and I don’t have any objection if you tell this to everyone in the country ; the gentleman clearly said there is no secret pact between the French government and the Indian government. So the defence minister has clearly spoken an untruth.". Quelle est votre réaction ?

R - Nous avons pris note des déclarations de M. Rahul Gandhi devant le Parlement indien. Il existe entre la France et l’Inde un accord de sécurité conclu en 2008, qui engage les deux Etats à protéger les informations classifiées fournies par le partenaire et qui pourraient, notamment, impacter la sécurité et les capacités opérationnelles des équipements de défense de l’Inde ou de la France. Ses dispositions s’appliquent naturellement à l’accord intergouvernemental conclu le 23 septembre 2016, relatif à l’acquisition de 36 Rafale et leurs armements. Comme le Président de la République l’a indiqué publiquement le 9 mars dernier dans son interview à India Today « En France comme en Inde, quand un accord est très sensible, on ne peut en révéler tous les détails ».

Dernière modification le 18/08/2018

haut de la page