Disparition de Mouammar Kadhafi Déclaration du Ministre d’état, Ministre des Affaires Étrangères et Européennes, Alain Juppé

Disparition de Mouammar Kadhafi

Déclaration du Ministre d’état, Ministre des Affaires Étrangères et Européennes, Alain Juppé

New Delhi, 20 octobre 2011

 
Le Conseil national de transition libyen vient de confirmer la mort de Kadhafi au moment où d’ailleurs la ville de Syrte est passée sous le contrôle complet du Conseil national de transition.
C’est un événement de portée historique pour la Libye. C’est la fin de plus de quarante ans de dictature. C’est la fin d’affrontements militaires entre les rebelles et le régime, qui s’est entêté jusqu’au bout à résister avec une violence aveugle. Et de ce point de vue nous nous réjouissons de voir que la Libye est libre, enfin libre, de cette tyrannie qui l’a oppressée pendant tant d’années.

 
C’est une nouvelle phase qui commence maintenant. Une phase de construction d’un État de droit, une phase de reconstruction de l’économie libyenne. La Libye est un pays qui a des ressources, certaines d’ailleurs ont été mises progressivement à la disposition du Conseil national de transition et donc nous sommes confiants dans l’avenir de ce pays. C’est aux Libyens et à eux seuls de décider de ce qu’ils veulent maintenant construire ensemble. Mais nous accompagnerons ces efforts. Nous connaissons la feuille de route du Conseil national de transition qui prévoit plusieurs étapes dans la construction d’une nouvelle démocratie. Nous serons attentifs à ce que cette feuille de route soit mise en œuvre.

 
Je voudrais aussi dire que la France est fière d’avoir avec d’autres, mais en jouant un rôle je crois leader dans bien des circonstances, contribué à la libération du peuple libyen et aidé les Libyens à se débarrasser de cette tyrannie./.

Dernière modification le 09/01/2013

haut de la page