Déplacement de Jean-Yves Le Drian

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, s’est rendu en Inde du 17 au 19 novembre. Il a souhaité faire progresser notre partenariat stratégique avec l’Inde et préparer la prochaine visite du président de la République.

Il s’est entretenu avec plusieurs ministres indiens, ainsi qu’avec des personnalités des milieux d’affaires. Jean-Yves Le Drian a également eu un échange avec les conseillers du commerce extérieur de France en Inde, qui jouent un rôle important pour le développement des échanges économiques franco-indiens.

L’Inde et la France, qui ont conclu un partenariat stratégique en 1998, entretiennent une relation de confiance qui se caractérise par des coopérations approfondies dans les domaines de la défense, de la sécurité, du contre-terrorisme, du nucléaire civil, du spatial, mais aussi par des relations économiques approfondies grâce à l’importante présence d’entreprises françaises qui investissent et produisent en Inde. Celles-ci emploient 300 000 personnes, ont investi en Inde près de 20 milliards d’euros et sont à l’origine de près de 1 000 implantations sur l’ensemble du territoire indien.

Avec ses interlocuteurs, Jean-Yves Le Drian a évoqué les perspectives de développement de notre coopération dans tous ces domaines, avec une attention particulière portée à deux sujets :

  • la mise en place d’un partenariat pour la planète afin de renforcer nos efforts communs en faveur de l’environnement ; ;
  • le développement d’un "partenariat humain" afin d’accroître les échanges humains entre nos deux pays, notamment la mobilité des étudiants (4 000 étudiants indiens en France actuellement - avec l’objectif d’en accueillir 10 000 d’ici 2020), des touristes (plus de 500 000 touristes indiens en France en 2016) et des chercheurs et universitaires.

Jean-Yves Le Drian a inauguré enfin l’exposition « The Experience » consacrée à la relation franco-indienne et a participé à Jaipur au lancement de la 3ème édition de "Bonjour India". Cet événement célèbre, entre novembre 2017 et février 2018 et dans près de 33 villes indiennes, l’innovation et la créativité française dans tous les domaines (culture, éducation, économie).

Déclaration à la presse de M. Jean-Yves LE DRIAN lors de la Conférence de presse conjointe avec Mme Sushma SWARAJ

Mesdames, Messieurs,

C’est toujours pour moi un plaisir d’être en Inde. C’est mon dixième déplacement dans ce pays comme Ministre, le premier comme Ministre des Affaires Etrangères.

Comme vous le savez, je suis venu pour préparer la visite du Président de la République. Cette visite aura lieu au début de l’année prochaine. Elle se déroulera au moment du sommet de l’Alliance Solaire Internationale. C’est pour préparer cette visite que j’ai et que j’aurai des entretiens de haut niveau, en particulier avec le Premier ministre, M. Modi. Nous avons eu, avec Madame la ministre des affaires étrangères, Sushma Swaraj, des entretiens longs, très utiles et très denses. Nous avons abordé un grand nombre de sujets que je passerai en revue et qu’elle a elle-même évoqués dans son propos. J’y reviendrai dans un instant.

Mais je voudrais d’abord rappeler, comme l’a fait le président Macron lors de sa première rencontre avec le Premier ministre Modi à Paris (c’était début juin dernier), que nous avons à cœur de poursuivre et de renforcer encore notre partenariat stratégique, qui est exceptionnel et qui va fêter ses 20 ans en 2018. Rappelez-vous 1998, l’année de la création de ce partenariat stratégique, quelle était la situation et combien la France a été au rendez-vous de l’Inde. Comme la France a été aussi au rendez-vous de l’Inde en 1999. Mais l’Inde a toujours été aussi au rendez-vous de la France.

Ce partenariat stratégique, il est basé sur la confiance, il est basé sur les valeurs démocratiques qui nous unissent. Et il est basé sur une certaine conception du fonctionnement de la communauté internationale. Nous partageons une analyse commune des grands enjeux internationaux. Il faut donc comprendre notre relation bilatérale comme une déclinaison de l’analyse commune que nous portons sur les grands enjeux du monde, que ce soit dans la lutte contre le terrorisme, que ce soit dans le nécessaire renforcement de la sécurité maritime, que ce soit dans la coopération dans l’Océan Indien où la France et l’Inde sont deux pays riverains. Cette convergence de vue est parfaite, nous l’avons constaté ce matin, et elle appelle encore à un renforcement de notre partenariat.

Cette relation bilatérale, nous la structurons à travers trois dimensions :

  • D’abord le volet stratégique. Je suis bien placé pour savoir que notre partenariat en matière de défense est significatif, ne serait-ce qu’à travers les projets Rafale et Scorpène, pour ne citer que les plus emblématiques. Elle ne se limite pas à l’acquisition de capacités, elle est bien plus large, à l’image de notre coopération dans l’Océan Indien.
  • Le deuxième aspect de notre coopération bilatérale, c’est le partenariat pour la planète, qui est au cœur de notre diplomatie globale. Le Premier ministre indien et le président de la République ont souhaité poursuivre la dynamique de l’accord de Paris avec la création de l’Alliance Solaire Internationale. Ils ont souhaité que la visite d’Etat coïncide avec la tenue du premier sommet de l’Alliance Solaire Internationale ici à Delhi. C’est très positif et cela nous permet d’accroître encore davantage l’attractivité de cette organisation internationale dont le rôle sera crucial pour permettre aux pays en développement d’accéder à une énergie durable à un moindre coût. Ce partenariat pour la planète se décline également au niveau économique et comme ministre chargé de la diplomatie économique j’ai à cœur de le faire avancer, notamment parce qu’il offre des solutions concrètes. Nous aurons à cœur de poursuivre cette coopération notamment dans le domaine des smart cities, de l’éco-mobilité, de la gestion des déchets ou dans le domaine des énergies non carbonées. Vous avez cité, Madame la Ministre, le nucléaire, avec la perspective des six réacteurs de Jaitapur. Il y a aussi l’enjeu des énergies renouvelables, où nos entreprises travaillent de manière positive et efficace ensemble, et elles le feront encore davantage dans le futur.
  • Le troisième volet, c’est le partenariat des cœurs. Une relation bilatérale de cette nature, ambitieuse et résolument tournée vers l’avenir, doit parler à nos peuples. L’Inde et la France partagent des valeurs, une histoire commune et il faut désormais se projeter ensemble grâce un véritable partenariat humain investissant sur les acteurs futurs de notre relation. C’est pourquoi je veux dire aux étudiants, aux chercheurs, aux artistes indiens et plus largement à celles et ceux qui souhaitent visiter notre pays, qu’ils sont les bienvenus en France. C’est pourquoi l’enjeu de la jeunesse sera aussi un enjeu de la venue du Président Macron en Inde. C’est pourquoi demain je lancerai à Delhi et à Jaipur la plateforme Bonjour India qui offrira, à travers 300 événements dans 33 villes indiennes, le meilleur de ce partenariat des cœurs.

Voilà les trois grands enjeux qui ont marqué nos conversations et qui seront aussi au centre de la rencontre entre le Président de la République et le Premier Ministre Modi, mais aussi de la rencontre entre le Président Macron et l’Inde au premier trimestre prochain lors de la visite d’Etat.

Dernière modification le 01/01/2018

haut de la page