Consultations politiques entre secrétaires généraux des ministères indien et français des Affaires étrangères, le 6 mai 2011

Consultations politiques entre secrétaires généraux des ministères indien et français des Affaires étrangères, Déclaration du Porte-Parole du ministère des Affaires étrangères et européennes

Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et européennes, Pierre Sellal, reçoit aujourd’hui à Paris son homologue indienne, Nirupama Rao, dans le cadre de la session annuelle des consultations politiques bilatérales entre la France et l’Inde.

Ces consultations permettront de poursuivre notre dialogue politique étroit avec l’Inde sur tous les sujets de l’actualité internationale. La contribution de l’Inde à l’agenda de la Présidence française du G20, la réforme de la gouvernance mondiale, la situation en Asie du Sud et en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, notamment la Libye et la Syrie, seront à l’ordre du jour.

Elles seront aussi l’occasion de faire avancer les nombreux projets bilatéraux qui se développent dans le cadre du partenariat stratégique entre les deux pays auquel un nouvel élan a été donné lors de la visite que le président de la République a effectué en Inde du 4 au 7 décembre 2010.

Ce partenariat stratégique, remarquablement dense, couvre un nombre élevé de domaines de coopération : lutte contre le terrorisme, développement des échanges économiques et commerciaux, défense, énergie nucléaire civile et coopération universitaire et scientifique.

 

Q - Est-ce que le partenariat stratégique et particulièrement les échanges entre M. Sellal et Mme Nirupama vont porter sur l’échange d’informations sur le terrorisme, en particulier sur Laskar-e-Taïba et Al Qaïda au Pakistan ?

R - Je ne vais pas naturellement m’étendre trop sur cet aspect des échanges qui nécessitent toujours un minimum de confidentialité. Je voudrais rappeler deux choses.

Je voudrais rappeler d’abord que dans le domaine de la sécurité, de la lutte contre le terrorisme international, l’appui de la France à l’Inde est totalement acquis et ce sera l’occasion pour M. Pierre Sellal de le réaffirmer auprès de son homologue indienne.

Deuxièmement, dans le contexte de cette relation franco-indienne et compte-tenu de la qualité et de la confiance du travail que nous effectuons avec nos partenaires indiens sur tous les domaines mais en particulier sur celui-là, il est évident que nous ne nous interdisons d’évoquer aucun dossier en particulier, bien au contraire.

Dernière modification le 09/01/2013

haut de la page